Actualités

Initiation à l'Economie sociale et solidaire

L'Association des Femmes Tunisiennes pour la Recherche sur le Développement (AFTURD) a organisé, vendredi 28 décembre, une séance de formation à la Maison de jeunes de Cité Helal, portant sur l'initiation à l'Economie sociale et solidaire. La formation a été assurée par Mme Imen Cherif, spécialiste en économie. La séance s'est axée sur la définition de l'Economie sociale et solidaire ainsi que la présentation du projet de loi sur l'économie sociale et solidaire. Les participants ont interagi au cours de la séance de formation en discutant les différentes idées de projets qu'ils portent, dans le cadre de l'économie sociale et solidaire. A noter que cette formation s'inscrit dans le cadre du projet de partenariat de l'AFTURD avec l'Assemblée de Coopération Pour la Paix (ACPP) et la Mairie de Barcelone, intitulé "De l'exclusion à l'inclusion: on sème des alternatives".

Voir plus

Journée verte et solidaire au Centre El-Amen

L'Association des Femmes Tunisiennes pour la Recherche sur le Développement (AFTURD) a organisé une "Journée verte et solidaire", vendredi 28 décembre 2018 au Centre El-Amen, en présence des membres du Bureau directeur et de l'équipe de l'Association. Dans une ambiance conviviale, les participantes ont partagé des moments exceptionnels durant cette journée, animée par plusieurs activités. Des repas composés d'ingrédients bio ont été préparés par la cuisine du Centre. Les participantes ont, entre autres, contribué à des activités d'horticulture et de compostage, dirigée par la présidente de l'Association, Mme Salwa Kennou. La journée a été couronnée par la promotion et la vente des différents produits bio du Centre, tels que les fenouils, les artichauts, les œufs, les oignons, les radis et les navets. Le but était d'encourager la production.

Voir plus

AFTURD-SNJT : Une journée d’information sur la loi 58-2017 au profit des journalistes

En marge de la campagne des 16 jours d’activisme contre la violence faite aux femmes et aux enfants et dans le cadre du partenariat avec DANNER dans le projet « Prévention contre la violence », l’Association des Femmes Tunisiennes pour la Recherche sur le Développement a organisé, le 4 décembre 2018 au siège du Syndicat National des Journalistes Tunisiens (SNJT), une journée d’information sur la loi 58-2017, relative à l’élimination de la violence faite aux femmes, au profit des journalistes. La journée a été animée par Mme Mounira Hammami, Secrétaire générale de l’AFTURD, Mme Soukaina Abdessamad, Secrétaire générale du SNJT et Mme Monia Kari, Juriste. Les trois intervenantes ont présenté la loi 58 et mis en relief ses différents axes, soient la Prévention, la Protection, la Pénalisation et la Prise en charge des femmes victimes de violence. Le rôle des médias dans la sensibilisation contre les types de violence, étant mentionné dans l’article 11 de ladite loi, a également été évoqué au cours du débat.

Voir plus

UGTT: L'AFTURD participe à une journée de sensibilisation contre la violence faite aux femmes

L’Association des Femmes Tunisiennes pour la Recherche sur le Développement (AFTURD) a participé, le 21 décembre 2018 au siège de l’Union Générale Tunisienne du Travail (UGTT), à une journée de sensibilisation sur l’élimination de la violence faite aux femmes, organisée par la Coordination des Femmes de l’UGTT, qui est affiliée à UNI Global Union. En marge de cette journée de sensibilisation, l’Association a présenté les différents outils de communication réalisés au cours de la campagne des 16 jours d’activisme contre la violence faite aux femmes et aux enfants. La campagne menée par l’AFTURD a été axée sur la vulgarisation de la loi 58-2017, relative à l’élimination de la violence à l’égard des femmes. Pour ce, plusieurs caricatures ont été réalisées par des dessinateurs professionnels, traduisant des messages ciblés autour des types de violence, des sanctions appliquées sur les personnes qui commettent ces actes de violence à l’égard des femmes et des enfants, ainsi que les 4 axes de la loi : Prévention, Protection, Pénalisation et Prise en charge.

Voir plus

Zarzis: Une rencontre autour de la Loi 58-2017 sur l'élimination de la violence à l'égard des femmes

L’Association des Femmes Tunisiennes pour la Recherche sur le Développement (AFTURD) a organisé, le 18 décembre 2018 dans la ville de Zarzis, une rencontre autour de la loi 58-2017, relative à l’élimination de la violence à l’égard des femmes. Cette rencontre a été organisée en collaboration avec « Tidar Zarzis » et en partenariat avec « Danner ». Le programme de la journée a été meublé par la Juriste, Mme Monia Kari, qui a présenté la loi et expliqué ses dispositions, dont les 4 P : Prévention, Protection, Pénalisation et Prise en charge. Plusieurs associations locales et régionales, actives dans les régions de Zarzis, de Ben Guerdane et de Mednine, ont participé à cette rencontre. Le Délégué à la protection de l’enfance à Zarzis a également été présent lors de cette journée, à côté du chef de la brigade des unités spécialisées dans les enquêtes sur les infractions de violence à l’égard des femmes. Cette rencontre a été l’occasion pour des échanges fructueux à propos de la loi 58-2017 et son application dans les régions précitées.

Voir plus

Campagne des 16 jours d'activisme contre la violence faite aux femmes et aux enfants

L'Association des Femmes Tunisiennes pour la Recherche sur le Développement a mené la campagne des 16 jours d'activisme contre la violence faite aux femmes et aux enfants, et ce, du 25 novembre au 10 décembre 2018. La date du début de la campagne correspond à la Journée internationale pour l'élimination de la violence à l'égard des femmes. Le 10 décembre, date de la clôture de la campagne, coïncide avec la Journée internationale des droits de l'Homme. Les 16 jours d'activisme étaient axés sur la vulgarisation de la loi intégrale 58-2017 relative à l’élimination de la violence faite aux femmes et de sensibiliser l’opinion publique contre les différents types de violence. Rappelons que cette loi a été adoptée en Tunisie, le 11 août 2017, et mise en vigueur le 1er février 2018. Plus d’une trentaine d’activités ont été programmées dans les régions du Nord-ouest : Kef, Siliana et Jendouba et dans deux quartiers du Grand Tunis : Ettadhamen et Kabbaria. Ces activités ont été organisées sur le terrain en partenariat avec 7 associations-relais à savoir : GAM- Kabaria (Génération Anti-marginalisation), Cherekna- Ettadhamen, Femmes de Tabarka, ADEJE-Jendouba, ATSR-KEF, Hrayer el KEF et Maktheris News. Le programme a, entre autres compris, des ateliers de dessin, de théâtre et de cinéma pour les jeunes, ainsi que des activités dans les espaces publics et les universités. Il a également été enrichi par des activités destinées à la vulgarisation de la loi 58-2017 auprès des jeunes et des femmes ainsi des prisonnières de la prison civile du Kef.

Voir plus

L'Association des Femmes Tunisiennes pour la Recherche sur le Développement participe à la conférence annuelle de la Ligue des Instances Publiques et Indépendantes

L'Association des Femmes Tunisiennes pour la Recherche sur le Développement, représentée par Mme Nejma Aouadi et Mme Dorra Mahfoudh, a participé à la conférence annuelle de la Ligue des Instances Publiques et Indépendantes, tenue du 30 novembre au 2 décembre 2018. Cette conférence visait à mettre en place un partenariat stratégique entre les Instances publiques indépendantes et les composantes de la société civile. L'événement a réuni les représentants des associations, dont l'AFTURD, à côté des Instances publiques indépendantes qui sont: le Comité Supérieur des Droits de l'Homme et des Libertés Fondamentales, l'Instance Nationale de Protection des Données Personnelles (INPDP), l'Instance Nationale de Lutte contre la Corruption (INLUCC), la Haute Autorité Indépendante de la Communication Audiovisuelle (HAICA), l'Instance Supérieure Indépendante pour les Élections (ISIE), l'Instance Nationale de Prévention de la Torture (INPT), l'Instance Nationale de l'Accès à l'Information (INAI) et l'Instance Nationale de Lutte contre la Traite des Personnes (INLTP). Des ateliers ont été organisés en marge de la conférence et ont abouti à l'élaboration d'une liste de recommandations, qui constituent le pilier du partenariat entre les Instances publiques et indépendantes et les Associations. L’un des ateliers, programmés en marge de la conférence, a été consacré à la présentation de l’INLTP, par sa présidente Mme Raoudha Labidi. Mme Nejma Aouadi, membre du Bureau directeur de l’AFTURD, a mis en valeur, lors de cet atelier, les efforts déployés par l’Association, notamment dans l’activité du 8 mars dernier qui portait sur les travailleuses domestiques. Elle a également évoqué l’étude réalisée par l’AFTURD dans ce contexte et a proposé une collaboration avec l’INLTP dans la réalisation d’études sur la traite des personnes. Les principales recommandations élaborées lors de cette conférence sont: -La mise en place d’un plan d’action commun avec la société civile -La création d’une base de données -La promotion du rôle d’ajustement des Instances -La collaboration des Instances avec les parties de tutelle pour l’encadrement -La création d’un site web pour permettre aux composantes de la société civile de s’inscrire -La planification pour la création d’un Conseil national des associations, sur la base des élections -L’élaboration d’un rapport annuel des travaux et activités des Instances -La numérisation des administrations -L’organisation de sessions de formation au profit de la société civile -La signature de partenariats bilatéraux avec la société civile -La participation périodique et régulière de la société civile pour bénéficier de diverses expériences.

Voir plus

AFTURD-ACPP: Ateliers de compostage au profit des jeunes de la Cité Helal à Tunis

L'Association des Femmes Tunisiennes pour la Recherche sur le Développement (AFTURD) a organisé, le 30 novembre et le 1er décembre 2018 à la Maison de Jeunes de Cité Helal, deux séances de formation en compostage basé sur la transformation des déchets organiques. La formation a été assurée par Mme. Salwa Ouerghmi. Cette formation s'inscrit dans le cadre du projet "De l'exclusion à l'inclusion: on sème des alternatives", géré par l'AFTURD en partenariat avec la Mairie de Barcelone et l'Assemblée de Coopération Pour la Paix (ACPP).

Voir plus

Violence conjugale: Des chiffres alarmants

Plus de 85% des femmes prises en charge dans les Centres d’hébergement des femmes victimes de violence en Tunisie, ont subi des violences conjugales. La plupart de ces femmes demeurent dans le déni du cycle de violence qui commence toujours par « un peu … beaucoup … passionnément … à la folie ». Cette spirale vicieuse est l’un des aspects les plus désastreux de la violence, autant pour les femmes que pour les enfants. L’article 224 (bis) de la loi 58-2017 relative à l’élimination de la violence faite aux femmes stipule que toute personne qui commet contre son conjoint une agression répétée susceptible de porter atteinte à sa dignité, ou sa considération ou d’altérer sa sécurité physique ou psychologique par usage de paroles, signaux et actes, est punie de 6 mois à 1 an d’emprisonnement et d’une amende de mille dinars. La même peine est encourue, si les actes sont commis à l’encontre de l’un des ex-conjoints, fiancés ou ex-fiancés et si la relation entre l'auteur et la victime est le seul motif d’agression.

Voir plus