Lancement de la Campagne médiatique “Tolérance Zéro” face aux violences faites aux femmes et aux filles

Lancement de la Campagne médiatique “Tolérance Zéro” face aux violences faites aux femmes et aux filles

L’AFTURD et l’Initiative Féministe EuroMed, en consortium avec 8 organisations de défense des droits des femmes ont engagé une campagne médiatique “Tolérance Zéro” face aux violences faites aux femmes et aux filles en Algérie, Egypte, Jordanie, Palestine, Liban, Tunisie et Maroc. 

Elle prend place dans le cadre de la Campagne régionale de lutte contre les violences faites aux femmes et aux filles dans la région Sud de la Méditerranée, financée par l’Union Européenne, qui engage l’ensemble de la société à se dresser contre les violences faites aux femmes et aux filles et vise un changement des mentalités et une évolution de la législation. 

Cette campagne médiatique tend à sortir la violence de la sphère privée. Elle encourage la prise de parole et le récit des expériences vécues de la violence en utilisant le hashtag en langue arabe #CHNIA_HKAITEK "Quelle est ton histoire ? / Quel est ton problème ?". 

Le hashtag invite les femmes à partager en ligne leur témoignage, tout en engageant les hommes à se joindre au refus de cette injustice et à blâmer les auteurs de violence et non plus les victimes. 

La campagne met également à la disposition des femmes une plateforme où elles peuvent avoir accès en toute sécurité à des informations sur les services aux victimes. 

L’accent est mis dans la campagne sur les défis communs à la région. Néanmoins, elle prend en compte aussi les priorités nationales dans la lutte contre la violence faite aux femmes et est lancée simultanément aux niveaux national et régional. 

Panneaux d’affichage, films, site internet, spots radio, couverture télévisée, réseaux sociaux et participation de personnes influentes dans les sept pays contribueront au débat public. 

La campagne met en relief les préjugés sexistes et les stéréotypes dans l’éducation. Une attention particulière est portée à la lutte contre les lois discriminatoires, la diffusion d’informations sur les services d'aide aux victimes, la formation de représentants des autorités (justice, police, santé, services sociaux) afin d’améliorer les connaissances et capacités des intervenants dans le soutien aux victimes. 

Powered by Froala Editor

0 Commentaires

Ajouter un commentaire